Comment plante-t-on les tomates ?

Les saints de glace passés ! En avant, binettes & huile de coude pour planter nos tomates en plein champ !

On tenait à vous partager cette journée du 15 mai avec nos supers planteurs :

CONSEIL DE PLANTATION :

1. Pour la planter vos tomates, choisissez un emplacement chaud et en plein soleil et ne surtout pas négliger les rotations à savoir ne pas mettre vos tomates au même endroit d’une année sur l’autre : le mildiou ou l’alternaria sont véhiculés par des spores de champignons capables de survivre plusieurs années dans le sol.

2. Bien travailler la terre et l’affiner. Ne pas hésiter à passer du temps à parfaire vos trous de plantation. Corne broyée, compost, fumier bien décomposé et  jeunes pousses d’orties hachées et autres engrais naturel… tout est bon pour les tomates.
Vous étalerez ainsi la période de fructification en ne plantant qu’une fois.

 » Les variétés de tomates ne manquent pas, il en existe plus de 4000 dans le monde « 

Un seul conseil, choisir des plants de qualité avec des pieds bien développés et une tige de la circonférence d’un crayon.
Sur nos 30 variétés, la majeure partie provient de notre propre sélection de graines réalisée chaque année. Pour les petites nouveautés, je travaille avec l’association de semences libres et biologiques KOKOPELLI. Même les particuliers peuvent acheter des graines sur leur site internet.
3,2,1… Plantez !

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Stéphanie dit :

    Bonjour, merci pour vos conseils, j’ai un problème avec mes tomates il y en a quelques unes qui ont noirci/marron à leur extrémité j’ai l’impression que ça commence à pourrir es ce le Mildiou ? Pouvez vous me donner un conseil et recette pour y remédier. J’´avais entendu parlé d’une préparation à base d’ail pouvez me donner la recette ? Merci par avance.😊
    Stéphanie

    J'aime

    1. Bonjour Stéphanie,
      Les tomates ont le symptôme typique de la nécrose apicale ou pourriture apicale, ou encore plus familièrement, le cul noir.
      Pas de panique cette maladie ne se transmet pas, contrairement au mildiou.

      Tout d’abord, la nécrose apicale est une maladie physiologique due à une mauvaise assimilation du calcium par la plante. Le calcium est mal absorbé et ne parvient pas jusqu’à l’extrémité des fruits.
      L’hypothèse la plus courante est que ce manque de calcium est lié à un stress hydrique, par manque d’eau. Il est rare qu’un sol manque de calcium. Si le calcium est mal acheminé jusqu’à à l’extrémité des fruits c’est probablement du à une circulation insuffisante de sève élaborée, dont le principal constituant est l’eau.

      Corriger le tir en cours de culture
      Si vos tomates sont déjà atteintes de nécrose apicale :
      Retirez les fruits nécrosés. Vous pouvez éventuellement garder les moins atteints pour les laisser venir à maturité. Pas de problème pour les mettre au compost
      Arrosez régulièrement et paillez si ce n’est pas déjà fait.
      Même si l’arrosage est ré-équilibré apportez du calcium pour endiguer la pourriture (lait dilué, carbonate de calcium, sable calcaire).

      On peut aussi pulvérisez alors un extrait fermenté de consoude à 5% (contient du calcium) le matin. L’absorption du calcium se fera en foliaire en complément du racinaire. De plus la potasse et le bore vont favoriser la fructification et la nouaison pour des nouveaux fruits sains.

      Voilà ! Bon courage et pas de stress c’est souvent le cas sur les premières qui apparaissent. Chez nous aussi sur certaines variétés comme la cornue !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s