Tomate conventionnelle VS Tomate bio, quelles différences ?

tomate

82. Retenez-bien ce chiffre, c’est le nombre de pesticides différents contenus dans une tomate conventionnel selon le rapport annuel de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Après la fraise (84 intrants), la tomate est le fruit où les résidus chimiques sont les plus présents. Le Maraîcher Gourmand vous explique en détail les différences entre ces deux tomates qui hormis le titre, n’ont vraiment rien en commun.  

La principale raison de cette différence vient des « dures » conditions de croissance imposées aux tomates bio. Alors que les tomates conventionnelles sont cajolées à grand renfort de pesticides et d’engrais chimique avant et après récolte, les tomates bio doivent trouver leurs propres ressources pour se défendre contre les conditions extérieures.Et cette forme de stress se transforme au fil de leur croissance en nutriments dont nous bénéficions ensuite.

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques de l’Université Fédérale de Ceara ont comparé des tomates cultivées sur des fermes biologiques et conventionnelles au Brésil. Les fermes ont été placées à 1.5 kilomètres l’un de l’autre et partagées dans des environnements naturels semblables. Les tomates cultivées sur des fermes biologiques étaient 40 % plus riches en vitamines et nutriments que celles produites conventionnellement. Leurs concentrations de vitamine C étaient en hausse de 57% et celle de phénols deux fois supérieure.
Or, les phénols, comme les flavonoïdes sont en grande partie responsables des qualités nutritionnelles des fruits et légumes. Ils aident l’organisme à combattre les attaques extérieures et à lutter contre les maladies chroniques et cardiaques. Le lycopene, un flavonoïde de la tomate, réduirait le risque du cancer de la prostate et diminuerait la croissance des tumeurs.

Les résultat de l’étude démontre très clairement que les tomates de l’agriculture biologique offrent des meilleures concentrations d’aliments solides solubles comme des sucres et d’autres composés contribuant au fruit sa qualité nutritionnelle comme la vitamine C et des composés phénoliques ainsi qu’une apport gustatif incomparable.

À condition bien-sûr, que le fruit ait été cueilli à maturité (donc au plus près de chez vous) sans qu’il n’ait connu de longs voyages ni sursis en chambre-froide comme c’est le cas pour toutes grandes enseignes de magasin peu importe le label… Préférez toujours des producteurs locaux qui connaissent mieux que quiconque le produit et qui bien souvent cueillent le plus tard possible avant d’amener sur le marché. 

Les consommateurs ont réellement beaucoup de raisons de choisir des produits non traités issus de productions locales biologiques ou raisonnées.

Rejoignez la communauté sur Facebook : Le maraîcher gourmand 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Chiral Michel & Annick dit :

    Bravo pour les délicieux légumes et fruits! Et bravo également pour le site du maraîcher !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s